Exercice 2016 historique pour VEXIM

Exercice 2016 historique pour VEXIM

22 mars 2017 / 7 h 00

✓ Résultat net bénéficiaire et génération de trésorerie d’exploitation positive au 2ème Semestre
✓ Forte croissance des ventes SpineJack® en 2016 : +33% à 18,5 M€
✓ Marge brute robuste : 72,2% du chiffre d’affaires (vs 71,5% en 2015)
✓ Position de trésorerie solide à 9,8 M€ au 31/12/16 (+0,3 M€ vs 30/06)
--> Objectifs 2017 : Perspectives de croissance rentable
✓ Croissance du chiffre d’affaires : +30% à +35% (organique)
✓ Résultat net et opérationnel positif sur l’ensemble de l’exercice
✓ Soumission du dossier réglementaire pour la commercialisation du SpineJack® aux Etats-Unis (510k) au cours du dernier trimestre
✓ Développement R&D du portefeuille dans le traitement de la traumatologie du dos

Toulouse, le 22 mars 2017 (7:00 CET) – VEXIM (FR0011072602 – ALVXM / éligible PEA‐PME), société de dispositifs médicaux spécialisée dans le traitement mini-invasif des fractures vertébrales, annonce aujourd’hui ses résultats annuels consolidés IFRS [1] au 31 décembre 2016 [2].

« Les résultats 2016 constituent un tournant historique pour VEXIM. La société a atteint la profitabilité et a dégagé un cash-flow positif sur un semestre entier. Ces très bons résultats viennent conforter notre stratégie de croissance profitable. La trajectoire devrait se confirmer en 2017, avec une croissance de 30% à 35% du chiffre d’affaires et l’atteinte de la profitabilité sur l’ensemble de l’exercice. Nous prévoyons de commercialiser le SpineJack® aux Etats-Unis, le premier marché mondial pour le traitement des fractures vertébrales, en 2018, apportant ainsi un fort relais de croissance. Nous finalisons notre stratégie de commercialisation sur ce territoire qui fera l’objet d’annonces dans le courant de l’année, avec l’objectif de conquérir des parts de marché et générer de la valeur pour nos actionnaires. Tous ces succès démontrent que VEXIM est en bonne position pour devenir un leader mondial sur le marché du traitement de la fracture vertébrale », a déclaré Vincent Gardès, Directeur Général de VEXIM..

 

Forte augmentation des ventes, marge brute sur produits vendus robuste, résultat net positif sur le 2ème semestre 2016

Pour la première fois, et afin de se conformer aux normes internationales, VEXIM présente des comptes consolidés arrêtés dans le référentiel IFRS. Les annexes en pages 8 et 9 du présent communiqué présentent les états de passage des normes comptables françaises aux normes IFRS du compte de résultat consolidé, pour les exercices 2015 et 2016.

 

 

Faits marquants de l’exercice

 

 

18,5 M€ de chiffre d’affaires : confirmation d’un rythme de croissance élevé (+33%)

 

Au cours de l’année 2016, les ventes de VEXIM ont atteint 18,5 M€, soit une hausse de 33% par rapport à l’exercice 2015. Cette croissance significative témoigne de l’efficacité de la stratégie de vente directe déployée par VEXIM pour le SpineJack® en Europe avec une adoption de sa technologie toujours plus importante.

 
La marge brute sur produits vendus (« marge brute ») a quant à elle augmentée de 35% par rapport à 2015 et s’élève désormais à 13,4 M€ (6,3 M€ sur le premier semestre 2016). En pourcentage du chiffre d’affaires, le taux de marge brute s’est établi à 72,2%.
Le maintien d’une forte marge brute traduit une croissance du chiffre d’affaires sur la zone Europe, couplée à une défense du positionnement prix, renforcée par les effets de la stratégie de vente directe. La marge brute du second semestre 2016, à 70,9% du chiffre d’affaires, est la résultante de la montée en puissance des ventes dans les pays en distribution indirecte.

 

Effet marge brute et maîtrise des charges : forte réduction des pertes annuelles et atteinte de la rentabilité nette au 2ème semestre

 

L’exercice 2016 marque un virage historique pour VEXIM, qui aura, notamment au cours du 2ème semestre, démontré sa capacité de croissance rentable et son autonomie financière.

 

Comparées à la croissance de 33% du chiffre d’affaires, les charges d’exploitation n’ont augmenté que de 12% en 2016 par rapport à l’exercice 2015, pour s’établir à 16,5 M€. Cette maîtrise des charges opérationnelles s’est traduite par une nouvelle diminution de 1,7 M€ des pertes d’exploitation sur l’exercice, qui s’établit à -3,2 M€ contre -4,8 M€ sur 2015. La perte nette enregistrée sur l’exercice, qui inclut les impôts et le résultat financier pour un montant de 0,5M€, s’établit ainsi à -2,7 M€ contre -4,8 M€ sur 2015.

 

Sur le second semestre 2016, pour la première fois depuis sa création en 2006, VEXIM réalise un résultat net bénéficiaire (+ 0,1 M€). Cette étape majeure résulte de la stratégie mise en place depuis deux ans par VEXIM, avec l’objectif d’autofinancement en perspective :

 

Flux de trésorerie positifs au second semestre (+0,3 M€)

 

Au 31 décembre 2016, la trésorerie du groupe s’élevait à 9,8 M€ contre 9,4 M€ au 30 juin 2016, bénéficiant d’un cash-flow libre positif de 0,3 M€ sur le deuxième semestre. La situation de trésorerie actuelle et les flux de trésorerie futurs devraient permettre à VEXIM de s’autofinancer, conformément à ses ambitions. En effet, VEXIM prévoit de générer, dès 2017, des flux nets de trésorerie d’activité positifs en année pleine.

 

Objectifs sur 2017 : Perspectives de croissance forte et rentable

 

Malgré un « effet de base » de plus en plus exigeant, VEXIM se fixe pour objectifs, en 2017, de démontrer une croissance toujours importante de ses ventes. Celle-ci doit être conjuguée à une rentabilité sur l’ensemble de l’exercice :

 

Concomitamment à l’accélération du changement de dimension de VEXIM, le Conseil d’Administration a autorisé le projet d’un transfert « technique » [3] de la cotation des actions de la société vers le marché réglementé d’Euronext Paris.

 


Agenda prévisionnel de communication financière
Chiffre d’affaires pour le 1er trimestre : le 19 avril 2017*
*(Date indicative, pouvant faire l’objet de modifications)

  1. Ces chiffres ont fait l’objet d’un audit, et ont été examinés et arrêtés par le Conseil d’Administration du 21 Mars 2017.
  2. Etats financiers consolidés IFRS disponibles en annexes.
  3. Opération de changement de marché de cotation, sans levée de fonds.